Origine du Piquenchâgne

La recette a évolué aux cours des siècles .

      Aujourd’hui  nos Pâtissiers "Maître Piquenchâgneux "

réalisent une recette élaborée par 3 Grands noms de la pâtisserie locale.

   Un succulent dessert qui saura séduire les gourmets

Comme bon nombre d'idées, on ne sait pas très bien d'où ni comment

celle-ci surgi

Probablement d'une discussion à bâtons rompus entre bons copains.

Pourtant elle devait rapidement s'imposer comme une évidence car le Piquenchâgne est

la seule pâtisserie spécifiquement bourbonnaise. Le Piquenchâgne est au Bourbonnais ce

que le nougat est à Montélimar, la bêtise à Cambrai et l'andouille à Vire,indiscutable

et non partageable.

Une confrérie de bons et honnêtes citoyens devait donc, sans attendre, en défendre

l'honneur et la spécificité.

Ainsi naquit la Confrérie Moulinoise du Piquenchâgne. Sans toutefois recourir au

 forceps, l'accouchement n'en fut pas moins laborieux et nécessita un travail intensif en

réunions, déplacements, rencontres, dossiers....Toutes celles et tous ceux qui se sont

lancés dans une telle aventure le savent bien .

Qu'il nous soit donc permis de remercier les nombreux partenaires qui nous ont aidés

dans cette démarche et souhaitons lui longue vie et grand succès.

Historique de la confrérie

Le piquenchâgne est une pâtisserie

typiquement Bourbonnaise.

Historique du Piquenchâgne

Jadis,dans notre Bourbonnais, à la fin du repas de la batteuse,

les gâts sans doute un peu éméchés, 

avaient coutume de se mettre en équilibre sur les mains.........pour

éblouir les gâtes.

Cette figure, souvent approximative, a pris le nom de Piquenchâgne,

c'est à dire <<piqué comme un chêne>>

On comprend,dès lors, l’assimilation de ce mot avec notre dessert

traditionnel dans lequel les poires sont piquées la queue en haut.

Quant à la pâte, à l'origine une simple pâte à pain.

elle a évolué vers des formules plus légères et plus digestes...

que nos maîtres pâtissiers ont élaborées.

Qui s'en plaindra ?